AS RAEDERSHEIM – AS ERSTEIN 3-5 ap

9 octobre 2016 - 21:16

Titre: ERSTEIN passe par un trou de souris

Stade Benoît PROST - Spectateurs: 300

Mi-temps : 2-1

Buts: GLEYO 24’ LEHMANN 27’ SCHWIN 60’sp  pour Raedersheim

SABO 12’ IBANEZ 70’ STROH 84’ 96’ CHEVRIER 112’

Avertissements : GAECHTER 17’ TOUSEAU 17’ pour Raedersheim 

FLECK 24’ SALA 42’ pour Erstein

Expulsion : TOUSEAU 80’ pour Raedersheim KNOBLOCH 60’ pour Erstein

Arbitre : M.LOPES assistés de M.ANBERI et M.ROHMER

 

Résumé du match :

 

Le match démarre sous une pluie battante et dès l’entame, Erstein met la pression sur la défense locale par HEILIGENSTEIN sur son côté droit qui emmène des centres millimétrés dans la surface de réparation des blancs. MAHZEM tente une frappe des 25m (11’) sur une pelouse mouillé et devenue glissante, mais RISSER veille au grain. Dans la foulée, une action d’école, SALA décale HEILIGENSTEIN qui centre en retrait sur SABO qui ne se fait pas prier pour l’ouverture du score 0-1. A ce moment là on craint le pire pour les locaux qui n’arrivent pas à sortir de la domination des bleus. HEILIGENSTEIN toujours lui tente un retourné acrobatique (22’) sans succès. Les blancs commencent à rentrer dans le match et arrivent à bousculer cette équipe qui pensait sans doute passer une après-midi tranquille. LEHMANN et GLEYO par leur vitesse, SCHWIN et GAECHTER par leur technique donnaient de plus en plus de fil à retordre à la défense d’Erstein qui commence à faire des fautes. Sur l’une d’entre elles, PUGI met la balle dans le paquet et elle est juste dévié par GLEYO qui égalise1-1 (24’). Suite à ce but les raedersheimois prennent confiance et se mettent au niveau du leader de la DH, LEHMANN grille la politesse à toute la défense et s’en va battre SONNTAG (27’) pour le 2-1 devant un public tout acquis à leur cause. Les bas-rhinois commencent à s’énerver et contestent de plus en plus les décisions arbitrales et à faire des fautes de jeu pas digne de leur niveau. La pause arrive à point pour Erstein afin qu’ils reprennent leurs esprits et enfin proposer du jeu en seconde période à la place de palabres inutiles. IBANEZ dès la reprise du match (47’) met RISSER sous pression dans un face à face, et une tête d’HANNUS (52’) passe de peu au dessus. Le ton est donné, Erstein vexé d’être mené veut inverser rapidement le score et déboule de tous les côtés. Mais c’est au contraire une fois de plus LEHMANN qui grille la politesse à la défense et qui part au but, l’infortuné KNOBLOCH commet l’irréparable en le ceinturant à l’entrée de la surface, carton rouge et pénalty pour les locaux (60’). SCHWIN se charge de le transformer dans l’euphorie générale 3-1. Les locaux insistent et par deux fois LEHMANN (61’) et SCHWIN (62’) ratent le 4-1 devant SONNTAG inspiré. Erstein est au bord de la rupture mais leur expérience des gros matchs et l’apport des remplaçants DELEAU, STROH et CHEVRIER va faire très mal aux blancs. DELEAU d’une tête piqué (69’) donne des sueurs froides à RISSER, qui dans la minute suivante doit s’incliner devant IBANEZ (70’) 3-2. SCHWIN parti dans le dos des défenseurs (76’) envoi un missile qui rappelle aux ersteinois qu’ils ne sont pas sortis de l‘auberge. Une petite faute de TOUSEAU (80’) qui voit rouge sur le coup va sûrement changer la phase du match. A égalité numérique et au bout physiquement, les locaux vont une nouvelle fois craquer sur les coups de butoirs des rapides attaquants adverses, SALA sert sur un plateau STROH qui égalise (84’) 3-3 et qui ne se prive pas en passant de chambrer le public local.

Les prolongations vont permettre aux bleus de faire briller RISSER sur quelques occasions de DELEAU, STROH et CHEVRIER dans tous les bons coups. Une  combinaison DELEAU STROH voit ce dernier s’offrir un doublé (96’) et réduire à néant les efforts de Raedersheim 3-4.

CHEVRIER une nouvelle fois perd son duel contre RISSER (98’) et en seconde période une magnifique combinaison côté droit avec STROH au centre qui laisse passer pour CHEVRIER qui termine le travail (112’) 3-5. Raedersheim quitte la coupe de France la tête haute et sous les applaudissements du public, Erstein poursuit sa route par un trou de souris mais qui a produit du bon football juste terni par des comportements et paroles parfois limite pour leur statut de favori à l’accession en CFA 2.

 

MM

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 4 Dirigeants
  • 2 Entraîneurs
  • 15 Joueurs
  • 15 Supporters
+